Petit Voyage Montpellier Annecy Chambery, avec un grand ciel bleu

         Le 4 juillet à Chambery

Villars de lans (FL75)
Retour Accueil
Texte suivant

dsc04320.jpg (367976 octets)

dsc04324.jpg (367427 octets)

dsc04323.jpg (470937 octets)

dsc04327.jpg (436540 octets)

dsc04330.jpg (449527 octets)

dsc04350.jpg (601434 octets)

dsc04332.jpg (442917 octets)
  
  

L'après midi des Elles venait de se terminer, Obélix rangeait ses menhirs comme disait notre cher vice-président, mais rendez-vous confirmé pour le lendemain pour un voyage tranquille, sous une météo type ciel bleu, vent nul.

Chambéry le lendemain 13h00, le resto de l'aéroport est fermé ! Horreur. Une aéroport neuf, immense, désert sous le soleil de l'été, pas un bruit hormis les rotations d'un pilatus monstréus dévolus aux parachutistes. Mais comment en étions nous arrivé là ?

Deux heures plus tôt, au départ de Montpellier, Jean Marie, vieux pilote expérimenté, et Hervé, jeune pétillant et séduisant apprenti pilote sortent le Kilo India du hangar. L'avion, d'abord hésitant, sent bien que la journée va être rude. Mais l'air du large (ou du haut) lui rappelle tant de souvenir, qu'il tourne immédiatement ses ailes vers le départ, en nous rappelant tout de même qu'un peu d'essence ne serait pas pour lui déplaire, surtout que du coté chargement, ca n'allait pas etre de la tarte. Ses copains encore endormis se prépare aussi, bien décidé à ne pas manquer une minute de soleil. Il y a même des passagères qui attendent leur autorisation d'embarquement après une visite express dans le coin du hangar ; Les explications détaillées de Gérard nous avait bien permis de comprendre combien il était important de prendre ses précautions avant ! Sans parler de la Marie qui aimerait bien refiler sa place à quelqu'un.

Donc 9h30 et dans l'ordre, Kilo India, Charlie Lima et Fox Hotel roule à la queue leu leu vers l'automate. Le plein effectué, on avance un peu l'avion pour laisser la place aux copains, les deux compères s'installent à bord. Hervé attache solidement sa ceinture et découvre avec stupeur qu'un casque peut se porter avec la perche à droite ou la perche à gauche. Jean Marie, surpris, fait remarquer avec délicatesse que l'avion penche sur le coté droit, et attaque alors à cet instant la journée par une belle mise en route et se lance dans un roulage paisible vers la 31 droite puisque qu'elle est à portée de roues. 10h37 la bête s'élance. Bon c'est vrai, Kilo India prend son temps mais après un petit palier à 1500 ft, réussi à nous emmener au FL 75 - A gauche Jean Marie navigue pour de vrai, à droite Hervé vérifie tout et recontrole systématiquement les manouvres du vieux pilote expérimenté (on sait jamais). Mais une chose est sure, à 1 minute prés (la montre de Jean Marie et la mienne ne sont jamais d'accord) tous les points de reports sont au rendez vous. Au FL 75, le Hervé redécouvre la géographie et arrive même à faire la jointure avec la carte. Et puis jean Marie en profite pour montrer à son disciple quelques points caractéristiques du genre "utile si tu veux t'y retrouver". Mais déformation professionnelle oblige, il ne pu s'empêcher de me montrer ce TGV que roulait plus vite que nous ! Ceci dit, était ce vraiment une raison pour razeter les montagnes ?

Grenoble, Albertville, lac d'Annecy puis Chambéry, nous voila en finale, puis au parking. Seul ! L'avion le plus lent qui arrive le premier, c'est pas gloop ! Mais voila le CL qui vient se scotcher contre nous. Ou est donc le FH ? Charles Magne avait il encore frappé ? Las d'attendre le premier groupe s'élance à la conquête de l'inconnu, le museau en avant.
Premier objectif Martine vous en parlera. Deuxième objectif ou est le resto ? il est fermé ! Mais ce qui ressemblait à une catastrophe c'est rapidement transformé en plaisir d'une petit balade à pied pour atterrir sur le petit restaurant qui va bien au bord de la piscine.

Mais voila enfin les voyageurs du FH, partis avec du retard de Montpellier pour cause de discussion technique avec le pompiste. Apéritifs de pilotes sous forme de jus de fruit nous permettent une étude approfondie de la carte (du restaurant). Tout le monde est d'accord pour n'attaquer  le régime que le lendemain.

Ecrasé sous la chaleur, Hervé demande à se baigner. La serveuse lui propose plutôt de piquer une tête dans le plus simple appareil ce qui fut remis à une prochaine fois le public bordant la piscine paraissant par trop intéressé par le sujet. Donc, petit café et retour vers l'aérodrome pour nous acquitter des taxes et refaire les pleins.

Le retour se fera en deux clans, les directs pour un retour rapide au FL65, le solitaire qui préféra aller butiner vers d'autres vallées avant de rentrer.

Le bilan : Trés grand beau temps, pas de bouchon, resto sympa, et des participants fantastiques !

Remarque : Le lendemain de ce voyage, CL à préféré prendre un peu de congés, moteur HS - gloups !

dsc04348.jpg (600332 octets) 
dsc04345.jpg (630450 octets) dsc04344.jpg (608108 octets) dsc04342.jpg (381396 octets)

Aéro Club de Montpellier - Téléphone & télécopie : 04 67 65 59 38
Email : Info@AeroClub-Montpellier.com