Apprendre à piloter à l'Aéro-club de Montpellier

Histoire d'un lâcher à l'Aéro club de Montpellier

La cinquantaine, mais toujours sur le pont !


A propos
Texte suivant


Ils l'ont fait !

Profitant de cette belle journée du 27 Août 2004, ils l'ont fait ...

Pourtant la batterie était à plat et Charlie Roméo semblait vouloir prétendre à des vacances ... Peine perdue ... ils l'ont fait ...

Ils ont transpiré pour m'aider à le sortir du hangar et se sont escrimés à le remettre en route. Ce matin il n'avait rien voulu entendre. Il faisait la gueule. Il avait pas envie ! Mais eux, ils n'ont rien respecté. Ni son âge, ni les milliers d'heures de service actif. Fallait qu'il tourne, comme si l'avenir de la planète entière en dépendait. Ca ratatouillait, ça pétaradait, bref ... ça ne partait pas. Peu importe ... Ils ont recommencé jusqu'à ce que !!! Jusqu'à ce que ce bon Charlie Roméo ait pitié d'eux. Car on ne m'enlèvera pas de l'idée que c'est lui et lui seul qui en a décidé. Il a toussé un peu, puis beaucoup, jusqu'à la quinte. Et là, il s'est rendu.

Bon, c'est vrai que je l'encourageai, lui grattant un peu le ventre, lui flattant les ailerons, allant jusqu'à lui titiller la prise de Pitot. Je crois que c'est ça qu'il a aimé ... la prise de Pitot... J'avais bien tenté auparavant de lui remuer un peu la queue de gauche à droite mais rien à faire : elle était plus raide que celle d'un pendu. J'ai compris qu'il ne fallait pas insister. Par contre, la prise de Pitot ... Charlie Roméo est donc Pitotridien !!!  Alors il a vrombi de joie.

Il nous a embarqué, Walter et moi, pour 4 tours de piste. 12 kt de travers histoire de rire un peu et d'entraîner son prétendant au décrabage. Il volait tellement bien que Walter s'est dit qu'il était inutile qu'il continue à le surveiller lui-même. Il m'a alors confié la tâche. Il avait mieux à faire au hangar. Charlie Roméo m'a embarqué tout seul pour un immense voyage de 35 minutes ! On est allé, lui et moi, jusqu'au bout du monde en se permettant de se poser 3 fois. Des escales, quoi ! Après, comme il était un peu fatigué, je l'ai raccompagné au club. Walter et les autres sont venus me féliciter. Ils ont rien compris. C'est Charlie Roméo le héros. Mais ça, faut que ça reste entre nous ...

Pourtant, pour être tout à fait honnête, je me demande si Walter n'y est pas pour quelque chose. Tant qu'on y est, je suis même arrivé à me poser la question de savoir si le club, lui-même, n'est pas un peu complice de tout ça.

52 balais !!! Est-ce bien  raisonnable ? J'espère que non et c'est pour cela qu'il faut que ça dure ...

Ils l'on fait : ils m'ont lâché !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Patrick Tanguy
(Copyright http://Aeroclub-montpellier.com)


Aéro Club de Montpellier  Téléphone & télécopie : 04 67 5 59 38

Email : infos@aeroclub-montpellier.com